Le marché de l’immobilier reste dynamique en 2017

Selon une analyse du marché immobilier en Aquitaine Limousin Poitou-Charentes récemment publiée, le marché de l’immobilier devrait rester dynamique en 2017, notamment grâce à une forte évolution dans l’ancien et une activité en hausse dans le neuf, mais aussi des taux de crédits plutôt bas. Zoom sur les Le marché de l’immobilier dynamique en 2017. 

 

Le marché de l’immobilier dynamique en 2017 : Augmentation des prix de l’immobilier dans les grandes villes !

 

Bordeaux est la ville ou le prix du m² à augmenté de 9%, suivi de Paris avec 7.2%.

 

L’immobilier se porte bien dans la nouvelle grande Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes ! C’est en tout cas ce qu’il ressort d’une récente étude du marché immobilier sur ce territoire.

 

Pour preuve, dans l’ancien, le volume des transactions est en hausse dans plusieurs départements. En Gironde par exemple, il a progressé de 10% en 2017 par rapport à l’année 2016, tandis qu’en Charente-Maritime, il a bondi de 15.2 %, contre 24.8 % dans la Corrèze , 17,4 % , la Charente Maritime et les Landes sont les seules à baisser de 7.6% et 4%.

 

 

Marché de l’immobilier en 2016 : le neuf a bien marché

 

Si dans l’ancien l’activité est au beau fixe, la tendance est similaire dans le neuf, même si l’on constate des différences de prix notables selon différents territoires de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes.

 

Si un appartement neuf coûtait en moyenne 4146€ du mètre carré en 2015 à Bordeaux et 3698€ sur la métropole bordelaise, il fallait en revanche compter 3667€ du mètre carré sur l’ensemble de la Région.

 

Ainsi, pour une maison à Bordeaux, il fallait débourser en moyenne 228 887€ à Bordeaux, contre 202 389€ dans la métropole bordelaise et 173 684€ en Aquitaine-Limousin Poitou-Charentes.

 

Coté permis de construire, l’année 2015 se caractérise par 39 700 permis octroyés, soit une hausse de 8,2 % par rapport à 2014 et 34 600 logements (-6,5%).

 

Un marché favorable dû à des taux d’intérêts bas

 

Les raisons qui expliquent la relative bonne conjoncture du marché de l’immobilier sont diverses. On peut surtout souligner les niveaux d’intérêts des crédits qui ont été plutôt bas, – c’est-a-dire 1.80 %.

 

Ainsi, par rapport à fin 2008, un particulier réalisait fin 2015 un gain de 25 % de pouvoir d’achat immobilier en sept ans. La tendance du marché devrait également se poursuivre en 2016 puisque les taux devraient rester bas, autour de 2,20 %.

 

De quoi envisager un projet immobilier sereinement, en confiant par exemple votre dossier à Aura Finance, qui peut vous proposer un rendez-vous gratuit sous 24h ! Profitez-en !

Pour tout renseignement, vous pouvez nous contacter en utilisant le formulaire ci-dessous.

« * » indique les champs nécessaires

Taille max. des fichiers : 100 MB.
Politique de Confidentialité*